HELNWEIN ou « les stigmates de l’utopie ».
Eclipshead
Graphisme, Nr 2 Edition
Novembre 2005


Gottfried Helnwein

HELNWEIN ou « les stigmates de l’utopie ».
Peintre contemporain de nationalité autrichienne.

Telle est la facette du prisme de l’œuvre de cet artiste sur laquelle je me suis arrêté. Il y en a d’autres, avis aux amateurs…

Peintre, photographe, actionniste ; si le champ d’expérimentation technique est vaste, le propos d’Helnwein est, lui, pointu comme une élocution de Zarathoustra.

Car ce n’est pas un hasard si l’artiste choisit comme sujet des enfants aux sourires bec de lièvre emplis de dévotion ; ce n’est pas un hasard si une fillette se réjouit de manger du chocolat alors que du sang s’écoule de son entrejambe et qu’un caneton sort de son sexe.

«Qui d’autre qu’un enfant est capable d’une foi pure » *, d’un désir d’harmonie exempt d’une morale sociale annihilante et orchestrée ?
Qui d’autre pourrait croire encore à l’utopie malgré un visage défiguré ? 1 & 2.

Ce n’est point un hasard si Helnwein dépeint une épiphanie aux rois mages portant des chemises brunes nazies dans les mêmes tons que ces fantaisies "Disneylandiennes" ; c’est que tout groupe social, pour œuvrer et croître doit se nourrir d’une morale commune mise en place par une propagande donnée ; morale interchangeable selon l’époque, le lieu et les intérêts généraux.
Dans le panthéon d’ « Hell-Vine », Donald est l’icône voisine d’Hitler, et puisque le vin est tiré il faut le boire ! Chacun sa coupe de morale et le peuple sera content ! 1 & 2.

Ce qui nous démange donc le scrotum à la vue des peintures hypra-réalistes de l’artiste, c’est la gêne, et la honte qui découle du fait de ne pouvoir nous avouer, que ces visages d’enfants emplis d’espoir, nous les trouvons hideux, abjects ; ils nous rebutent.
Difformités et instruments chirurgicaux recouvrent leurs faces hurlantes.
Ce qui nous démange le scrotum à la vue des portraits et autoportraits de l’artiste, c’est l’opprobre du tortionnaire; l’excellence technique et la virtuosité d’exécution ne laisse aucun doute, l’évidence s’impose à nous avec effroi : les mains manipulant ces appendices métalliques sont les nôtres, les stigmates, traces indélébiles de reconnaissance liant et fondant le groupe, sont apposés sur nos fronts et le leur par nos propres soins.
C’est cela cette irritation, le bruit du choc de la trépanation…
Plus question de prendre garde, il est trop tard, et pareil à Marilyn Manson (artiste lui-même considéré comme un monstre selon une certaine morale américaine), travesti en Mickey Mouse macabre pour l’occasion, nous sommes les acteurs propagandistes de ces peintures, nous annihilons chaque jour, nous endoctrinons toujours plus. 1.

Et, comme dans cet action « allzeit bereit » en 73 à Vienne, où il se met lui-même en scène, le visage couvert de bandage et allongé dans un caniveau, ceux qui cacheront (et, de fait, nieront) leur appartenance au groupe seront rejetés et ignorés par nous, tel un linge sale sur un trottoir abandonné.

Finalement, dernièrement à l’exposition CORPUS de Brugge dans la nef même de la chapelle du Grand séminaire**, c’est un fœtus au teint verdâtre, un « Fallen Angel » reposant mollement au sein de tourbes amniotiques dans une posture divine et cadavérique, qui semble nous apprendre que, dès la conception de la vie, l’utopie de l’harmonie est déjà morte née, asphyxiée par l’humanité même et ses morales biaisées. 1.

« Par delà le bien et le mal », pareil à Nietzsche, c’est finalement l’horreur "possible" des morales de toutes l’humanité qu’Helnwein vient nous imposer avec brio et intelligence.

Pour son actualité en Europe, (Belgique, Irlande et Autriche cette année), parcourir absolument son excellent site officiel.


* Stephen King, IT.
** Il est regrettable toutefois que le responsable de cet exposition n’ait pas pris la peine de tendre cette oeuvre monumentale (une impression digitale de dix mètres de haut sur sept de large) afin d’en soustraire les marques de plis plus que visibles…
- MozhoruS

http://www.eclipshead.net/graphisme/graphisme.php3

 

 

Home
Essays
Press
Interviews
Internet
Images
Artist
News
Links